Accueil > Archives > Portrait d’éleveurs : Michel et Claude Kerangueven

Portrait d’éleveurs : Michel et Claude Kerangueven

lundi 5 septembre 2011

Installés à Pont de buis dans le Finistère, Michel et Claude sont passionnés par les races rustiques. Sur les 12 ha de terres qui composent leur ferme on trouve ainsi des porcs Blanc de l’Ouest, des vaches Froment du Léon et des vaches Armoricaines bien sûr.

Comment tirer deux revenus sur 12 ha ? La clé de leur réussite c’est la valorisation de produits de qualité et la vente directe. La viande est vendue au détail sur 3 marchés (Pont l’Abbé, Kerfeunteun et Quimper). L’objectif est de vendre un cochon par semaine avec 3-4 truies mères.

Porcelets Blanc de l’Ouest

Les 8 Froments du Léon sont traites tous les matins. Leur lait exceptionnel est alors transformé à la ferme en crème fraiche, gros lait (ou gwell), fromage blanc et beurre. Le petit lait est récupéré et participe à l’engraissement des porcs. Les veaux Froment du Léon sont abattus dès 2 mois pour valoriser le lait de leur mère. Ils sont intégralement vendus au détail sur les marchés, sauf les abats, car Michel est aussi un lichou !

Vaches Froment du Léon

Et les Armoricaines dans tout ça ? Michel et Claude en possèdent maintenant 3 si on compte une génisse pleine de quelques semaines (en photo). L’an passé ils ont valorisé un veau lourd (5 mois) très apprécié de la clientèle. Il faut maintenant lui apprendre la patience car la production s’oriente vers la viande de boeuf. Or il faut 3 ans pour faire un boeuf... L’objectif à terme serait de produire un animal par an, mais il faudra encore attendre car le premier boeuf n’a que 12 mois !

Génisses Froment du Léon et Armoricaine

La ferme de Michel et Claude a déjà souvent évoluée et ce sera encore le cas avec l’arrivée prochaine de leur fils Pierrick sur l’exploitation. Un laboratoire de découpe est déjà en construction et il se pourrait bien que de nouveaux produits apparaissent sur les marchés !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0